Divergent RPG

Bienvenue sur le forum de jeu de rôle inspiré du film Divergent
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons vraiment besoin de certains rôles, merci de privilégier Caleb et Christina avant tout!
En-dehors des rôles prédéfinis et recherchés, merci de choisir d'autres factions que des Audacieux, car ils sont déjà nombreux.

Vous pouvez désormais prendre des rôles appartenant au Bureau!

Quand un caméléon se trompe de couleur [PV. Uriah] (couloirs)

 ::  Les factions  :: Audacieux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aimée John
Factionless
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 19
Localisation : Ma zonzon de Sans-Faction~
Mar 4 Juil - 23:37
Point de vue : externe


La température n'était pas à son apogée, mais Aimée avait de quoi crier de chaud dans cet ensemble tout de noir comptant : son éternel blouson noir d'audacieux qui la suivait partout depuis son premier hiver seule, la couleur était fatiguée par les multiples cascades de son ancien - ainsi que celle de son actuelle - propriétaire. Aimée avait tout sauf l'air sûr d'elle avec cette veste digne d'un mètre quatre-vingts sur son pauvre dos de mètre soixante-cinq, même avec les manches retroussées. Sous cette veste était visible un haut de couleur vague hésitant entre pourpre et noir, le bas du haut était élimé par les années d'attente dans la nature quelques trous traînaient ici et là. Les manches du chandail avaient la même particularité, et étaient dévoilées par les manches retroussées du blouson. Les éléments qui donnaient le plus chaud à Aimée était le jean rentré dans les - également - sempiternel rangers de miss John qui les traînait jusque dans la boue en plein mois d'octobre.

Vous me diriez qu'un tel accoutrement ne convient pas à une Sans-Faction, mais plus à une audacieuse négligente, pourtant Aimée descendit bel et bien habillé de cette manière et glissa son quelque bricole dans ses poches en plus d'un paquet de cigarettes et un zippo rosâtre dans le cas où elle devrait duper un Audacieux, ça se sait bien seuls les Audacieux ont l'audace de fumer malgré les avertissements des Érudits. Aujourd'hui, elle ne comptait pas voler dans une faction, non aujourd'hui, elle allait rendre visite au Wanton. Elle avait appris plus tôt que son amie attendait des jumelles et histoire de prendre des nouvelles des futures Wanton notre Caméléon s'était accoutré, avec les moyens du bord, comme une bonne petite Audacieuse et sautillait en direction du quartier Audacieux.

Je sais que vous êtes tenté de lui dire que prendre le train serrait plus rapide, mais n'ayant pas une carrure très athlétique et une peur de la mort comme n'importe quel être vivant conscient, et non Audacieux, Aimée avait trouvé une autre façon de rentrer sans avoir à prendre les grandes portes connues de tous.

C'est près d'une bouche d'aération rouillée jusqu'à la vise qu'Aimée se mit au travail. Elle commença d'abord par vérifier l'absence d'installation récente et progressa doucement dans le vieux conduit accidenté du bâtiment en brique rouge.
Pour une personne comme Aimée, qui évolue et vie dans un vieux bâtiment, différencier le neuf du vieux dévient une seconde nature et lors d'un de ces nombreux repérages de petite truande, elle avait eu l'occasion de vérifier une théorie qu'elle avant développer selon laquelle les vielles bâtisses reliées aux Factions présentes en centre-ville n'avaient jamais était retouché. Les conduits d'aération en faisaient partie. Pourquoi réparer ce qui peut être remplacé ? Bonne question.

Une fois arrivé à la fin du conduit qui débouchait sur un couloir peu fréquenté l'intrus retira la plaque pour la poser comme le mur et s'extirpa du trou avant de remettre la grille comme si de rien était et retira les toiles d'araignée et moutons de poussière ayant trouvé judicieux de s'accrocher sur elle. Le pire étant passé, elle commença son tour du propriétaire afin de trouver le lieu qu'elle cherchait, c'est-à-dire : les habitations. Les quelques groupes qu'elle croisa ne lui adressèrent aucun regard, trop occupé à rire ou à discuter surveillance et autres occupations d'Audacieux. Elle paniqua à l'approche d'un groupe plus important que ce qu'elle avait vu plus top et se retourna contre le mur de sorte d'être dos au arrivant sans avoir l'air de vouloir rentrer dans la structure de pierre ; John sortit son paquet qu'elle manipula du mieux qu'elle pue pour en sortir un des bâtons blanc et orange et cala ce dernier entre ses lèvres.

-Hey mieux vaut faire ça dehors, si tu veux pourvoir fumer en paix bien sûr.

Aimée sursauta et se tourna vers l'Audacieux qui venait de lui adresser la parole. Il était aussi effrayant qu'Eric, avec un grand poil d'exagération. Elle réfléchit le plus vite qu'elle le pue et sorti une pauvre réponse qui sembla satisfaire le type qui lui piqua un de ses bâtons de nicotine puis reprit la route avec les autres. Pensant enfin être seule Aimée s'autorisa un soupir de soulagement et un petit commentaire.

-Encore deux minutes et je me faisais griller.
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Pedrad
Dauntless
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 27/07/2015
Localisation : Nulle-part
Mer 19 Juil - 8:20
Depuis quelques semaines, nous avions récupéré le QG des audacieux, ce qui était un réel bonheur après avoir passé des semaines chez les sans-factions, ce n’était pas méchant. Je respectai les sans-factions du moins la plupart mais notre chez nous me manquait vraiment, nous n’étions vraiment pas à notre place. Depuis que nous avions repris les droits de notre quartier, les gens avaient tout fait pour reprendre leur vie, leur habitude comme si de rien n’était, c’était assez difficile de faire étant donné tout ce qu’il se passait derrière mais nous n’avions pas le choix. Le désaccord entre Evelyn et Johanna était de plus en plus présent. J’essayai moi aussi, de reprendre mon petit bonhomme de chemin comme tout le monde, ayant assez de la guerre, celle qui détruisait des familles entières, celle qui m’avait pris ma Marlene. Je voulais commencer mon métier et reprendre une vie normale, ce qui n’était pas facile, j’en suis conscience.

C’était l’heure du repas alors comme n’importe quel audacieux qui se respecte, j’avais rejoint mes amis au self pour partager un repas avec eux. Cela faisait tellement de bien d’être réunis comme cela, seul Marlene manquait à l’appel, cela faisait un vide sans elle mais elle aurait voulu que l’on continu à vivre, c’est donc ce que je décide de faire, pour elle. Le repas terminé, je décide de partir du self pour aller chez moi, j’ai besoin de me changer, étant de garde ce soir. Je m’avance jusqu’à mon appartement et me change rapidement avant de partir vers l’extérieur pour aller faire un peu de sport. J’ai un peu de temps libre alors comme n’importe quel audacieux qui se respecte, je consacre mon temps libre à l’activité physique, le sport. Je m’avance doucement dans les couloirs en tomba sur une jeune femme qui m’était inconnue, enfin son visage me disait vaguement quelque chose mais j’étais certain qu’elle n’était pas audacieuse, sa phrase me confirma ma pensée.

« Qui es tu ? »

J’avais pris un ton peut-être un peu froid mais avec la guerre etc j’avais tendance à être un peu froid à présent, et si c’était une espionne de Evelyn ? Je me souvenais maintenant, je l’avais vu chez les sans factions. Je restai là en entendant qu’elle me réponde.

« Besoin de quelque chose ? » dis-je en restant toujours aussi méfiant, je ne voulais pas qu’une personne vienne s’infiltrer chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Aimée John
Factionless
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 19
Localisation : Ma zonzon de Sans-Faction~
Jeu 24 Aoû - 12:17


-Qui es-tu ?

Elle se retourna dans un ample mouvement de veste, la clope dans une main et le zippo dans l'autre. Son souffle c'était coincé dans sa trachée alors qu'elle faisait face à un autre Audacieux. Il l'avait entendu ; pour poser une question aussi froidement il avait obligatoirement dû l'entendre. Tout en le dévisageant avec appréhension, Aimée ne se souvint pas avoir rencontré cet Audacieux un jour, mais vu qu'il est présent au QG du Feu il devait faire parti des Audacieux présent au QG des Sans-Factions. Espérant qu'il ne la prendrait pas pour une résidente du QG en ruine notre voleuse prit le taureau par les cornes. Elle n'aurait pas trois fois la même chance. L'ancienne Sincère enfonça le générateur de flamme dans sa poche droite, sorti le paquet de nicotine de sa poche arrière et y replaça la cigarette qui ne lui servait plus à rien. Appuya son regard contre celui de son vis-à-vis et serra ses poings au fond des poches de son blouson.

-Je suis Aimée John.

Il n'en avait pas demandé d'avantage et poursuivit en la questionnant sur un quelconque besoin. Campée sur ses positions, jambes écartées, dos droit et tête haute pour cacher sa surprise et son appréhension grandissantes John fille réfléchissait à toute allure. Ne pouvant pas fuir, du moins pas par le passage qu'elle avait emprunté pour rentrer, il n'y avait pas d'autres options que de lui répondre à nouveau. Il ne semblait pas plus ennuyé que ça par sa présence, il lui laissait le temps de répondre et bien que son expression faciale ne disait rien qui vaille la descendante John reprit la parole en délivrant la pure vérité.

-Si ça n'te dérange pas, je voudrais voir les Wanton. Je suis une amie d'Effy, tu la connais ?

C'était culotté de sa part de le tutoyer sans permission, mais elle lui retournait se qu'il lui avait adressé. Resté à savoir si ça suffirait pour chasser l'air méfiant qu'il affichait.
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Pedrad
Dauntless
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 27/07/2015
Localisation : Nulle-part
Lun 4 Sep - 20:14
Je reste là en observant la jeune femme qui m'est totalement inconnue. Son visage me disait vaguement quelque chose, j'avais certainement dû la voir chez les sans-factions. Peu importe, d'habitude assez joyeux etc, là j'avais beaucoup tendance à me méfier des gens qui ne sont pas audacieux. Peut-être est-elle une espionne pour Evelyn? En ces temps de guerre nous sommes tous assez méfiant et encore elle n'est pas tombé sur le pire, elle aurait pû tomber sur quelqu'un comme Sam ou bien encore Colin. La jeune femme se nomme Aimée John. Oui, elle a répondu à ma question mais ça m'aide bien. Je reste silencieux et droit, attendant qu'elle réponde à ma deuxième question.
Je ne cache pas ma surprise lorsqu'elle parle des Wanton. Je croise les bras en essayant de rester sérieux lorsqu'elle me parle de Effy, évidemment que je la connais, c'est ma meilleure amie. Mais ça, elle n'a pas besoin de le savoir.
"Je connais les Wanton oui. C'est ton amie? Je ne sais pas si je peux te laisser passer dans nos quartiers, j'en suis navré" lui dis-je doucement. Je suis sincère, je la regarde un petit air désolé malgré sa méfiance toujours là. Malgré tout, je la regardai, quelque chose me disait qu'elle n'était pas si dangereuse que cela mais je ne la laisserai pas passer comme ça, on ne sait jamais.
" Comment as-tu connu les Wanton? Particulièrement Effy?"lui demandai-je. Je voudrais bien la laisser passer mais il faut que je sois sûr qu'elle ne sois pas un espion et de toute façon je ne compte pas la laisser se balader toute seule dans la faction. Je la regarde, d'un air beaucoup moins froid qu'au début mais je reste toujours droit, ce qui n'est pas dans mes habitudes, je suis bien plus joviale d'habitude mais la guerre m'a quand même fait mûrir. Je regarde autour de moi, aucun audacieux aux alentours, c'est peut-être mieux comme ça, certains audacieux sont extrémistes depuis la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Aimée John
Factionless
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 19
Localisation : Ma zonzon de Sans-Faction~
Mar 5 Sep - 17:24
L'audacieux face à elle ne semblait pas démordre même en ayant connaissance de son identité. Aimée pouvait partiellement comprendre la méfiance dont faisait preuve ce jeune homme envers elle et aurait même pu le féliciter d'être aussi droit dans ses bottes ; mais dans le cas actuel, elle aurait bien voulu d'un autre laxiste comme l'homme qu'elle avait croisé plus tôt et qui était tombé les deux pieds dans sa mise en scène.

La surprise qui se dépeint sur le visage de l'audacieux permit à la Sans-faction de voir qu'elle avait bienfait de suivre sa nature Sincère en lui fournissant la raison de sa venue, mais même avec ça, il ne semblait pas enclin à mettre fin à l'interrogatoire. Sa réponse confirma la pensée de notre chère Aimée qui soupira tout en balançant sa tête en arrière. Elle était vraiment tombée sur un audacieux-type comme on en rencontre chez les Sans-factions, le genre implacable lorsqu'il s'agit des règles. 

Tout en ramenant sa paire d’yeux sur son vis-à-vis le Caméléon se demanda pourquoi il ne l'avait pas encore arrêtée ou signalé. La question reçue sa réponse sous la même forme interrogative et quelle question.

-Alors là ! C'est pire que de l'indiscretion ça ! S'exclama Aimée en passant sa main dans ses cheveux avant de se gratter l'arrière de la tête. Si j'vous l'dis, j'vais avoir des problèmes ?

Bien sûr que je vais en avoir, pensa-t-elle en se mordant furieusement les lèvres. C'était le genre de situation où les fumeurs prononcés sortaient leur paquet et grillait une dose de nicotine histoire de faire retomber la pression, mais Aimée n'était ni fumeuse ni assez paniquée pour penser à une telle solution ; elle choisit plutôt de sortir le paquet de cigarettes et se mit à le faire tourner entre ses doigts. Elle risquait gros en lui donnant sa réponse, mais si son honnêteté pouvait lui sauver les miches là où un mensonge la condamnerai sans plus de cérémonie l'ex-Sincère n'hésiterait pas.

-Je connais les Wanton parce qu'Effy m'a présenté sa famille et j'ai connu Effy chez les Sincères dans des circonstances que je tairais. Voilà, tu sais ce qu'il y a à savoir, à moins qu'il te faille aussi mon curriculum vitae ?

Elle n'avait pas parlé aussi crûment depuis des mois et être aussi proche de la grossièreté face à un individu de plus en plus vu comme un adversaire avait quelque chose de satisfaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Pedrad
Dauntless
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 27/07/2015
Localisation : Nulle-part
Lun 18 Sep - 13:34
En voyant cette sans-faction en face de moi, je suis toujours aussi méfiant. Que veut-elle? Même si je suis très sociable, voir des personnes qui ne sont pas de notre faction traîner ici, je n'aime pas ça. La jeune femme répondait à mes questions sans brancher ce qui m'étonnait quand même, je savais qu'au fond ce n'était pas une personne dangereuse mais qui sait, elle pourrait être une espionne de Evelyn et celle-là, je ne la sens vraiment pas, même si c'est la mère de Quatre. Je me doute bien que je suis un peu lourd mais je ne peux pas la laisser passer sans être sûr à 100% qu'elle ne représente pas un danger, surtout qu'elle veut voir ma meilleure amie donc je suis d'autant plus protecteur, les Wanton sont comme ma famille.Mon regard se posa sur elle. Des problèmes? Pas plus que si elle était tombé sur quelqu'un d'autre à vrai dire, je hausse les épaules et la regarde jouer avec son paquet de clopes. Cette femme connaît donc réellement Effy, je l'aurais laissé passé sans soucis, si elle n'avait pas eu un ton aussi impoli en face de moi. Pour qui elle se prend? Je suis peut-être très sympa comme gars mais je ne laisse personne me parler de cette façon.

" Oula! Calmos cocotte ! Ok..Tu es l'amie de Effy" dis-je doucement, puis j'avança doucement vers elle et la fixa du regard " Tu n'imagines même pas la chance que tu as eu de tombé sur moi alors je te conseille de ranger ce ton cru! Toute ces questions, c'est pour la sécurité de ma faction. Comment pourrais-je deviner que tu n'es pas un danger pour la faction? " lui dis-je sans la lâcher du regard. Je soupirai en regardant ailleurs le temps d'une seconde et reporta mon attention sur la jeune fille, me détendant un peu.

" Je suis Uriah Pedrad, le meilleur ami d'Effy " lui dis-je pour détendre un peu l'atmosphère. Peut-être que si elle savait cela, elle comprendrai mon comportement à un peu sec et froid. " Il y a une possibilité pour que tu la vois mais tu ne peux pas traverser la faction toute seule, je t'accompagnerai" ce n'est pas une proposition mais bel et bien une affirmation. Personne n'accepterai qu'une personne sans faction ou d'une autre faction se balade toute seule chez les audacieux.
Revenir en haut Aller en bas
Aimée John
Factionless
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 19
Localisation : Ma zonzon de Sans-Faction~
Jeu 5 Oct - 12:24
Point de vue : interne

J'admets que mes dernières paroles pouvaient sonner agressives, elles l'étaient d'un certain façon, mais je n'ai pas vraiment de rancune contre lui, contre sa faction par contre c'est autre chose, mais ses confrères qui ont croisé ma route change progressivement ma crainte maladive en une méfiance légitime. C'est un grand changement croyez-le.

Bon au moins mes paroles on eu le don de le faire réagir sans signe de violence. J'ai un caquel de compét' ne l'oublie pas. Il reconnait déjà que je suis une amie d'Effy, il n'est pas aussi fermé que ce que j'imaginais.
Son rapprochement me met un peu mal à l'aise, je ne lui pas suffisamment confiance pour voir son avancement comme un acte passif. Je garde mes bras croisés, sur la défensive.

-Tu n'imagines même pas la chance que tu as eu de tombé sur moi alors je te conseille de ranger ce ton cru! Toute ces questions, c'est pour la sécurité de ma faction. Comment pourrais-je deviner que tu n'es pas un danger pour la faction?

Et bien, il a vraiment sa faction en estime pour autant vouloir me prendre le choux pour leur sécurité. Tu me diras la faction avant les liens du sang, c'est bien pour quelque chose qu'ils le répètent à toutes les sauces.

-En me regardant peut-être ? Lançais-je en levant paresseusement mes bras avant de les recroiser. Franchement t'as déjà vu un danger aussi ridicule ? Tu pourrais me casser le bras rien quand le serrant.Déclarais-je avec amusement. Le ton cru, c'était à prévoir. Tu m'arrête dans ma lancée alors que je suis pressée et me parle comme si j'allais mettre le feu à vos bâtiments. Alors ne me demande pas d'avoir un ton moelleux, ça n'marche pas ces merdes là, avec vous faut tout ou on trace dans l'espoir de vivre encore un jour. Et puis t'es qui d'abord ?

Il n'y avait aucune accusation dans mon intonation, j'étais presque nonchalante. Je n'allais pas le laisser me réprimander comme si j'étais sa petite sœur quand même.

-Je suis Uriah Pedrad, le meilleur ami d'Effy.

Oh ! Ça c'est de la révélation ! Pas son prénom, non ça c'était toujours bon à savoir, le fait qu'il soit le meilleur amie d'Effy. Je ne vais bien sûr pas lui dire qu'elle ne jamais parlé de lui, mais c'est légitime. Je me racle la gorge et ramène mes mains sur mes hanches. Les amis de mes amis sont mes amis, n'est-ce pas ? Enfin, je ne l'appliquerais au réel, mais ça rassure de savoir que la personne en face de moi est peut être aussi gentil qu'Effy.

-Ça pour une surprise, s'en est une.

-Il y a une possibilité pour que tu la vois mais tu ne peux pas traverser la faction toute seule, je t'accompagnerai.

Je glousse malgré moi et garde un sourire taqyin, presque sournois.

-Il en va de soit, il en va de soit Pedrad. Ça m'aurait surpris que tu me laisse aller seule et puis tu connais mieux le coin que moi, non ?

Je viens poser ma main sur son épaule et la tapote en souriant de façon foncièrement espiègle.

-Je m'en remets à toi Pedrad.
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Pedrad
Dauntless
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 27/07/2015
Localisation : Nulle-part
Dim 22 Oct - 18:34
Je lève les yeux au ciel face aux paroles de la sans faction en face de moi. Elle doit être très mauvaise observatrice pour penser que le gabarit fait tout chez une personne, d'ailleurs nous avons, chez nous des audacieux qui n'ont pas forcément le corps de Hulk et qui pourtant, sont des véritables audacieux. Je continue à penser qu'elle a de la chance d'être tombé sur moi, elle aurait pu se retrouver avec un flingue sur la tempe avec un autre audacieux, sa façon de se prendre pour ce qu'elle n'ai pas, m'agace beaucoup et pourtant je suis Uriah Pedrad, il faut y aller pour m'agacer. Je reste quand même, calme et souriant comme à mon habitude, je suis un gars cool et je n'ai pas envie de ternir cette réputation pour une personne qui m'est totalement inconnue jusqu'à maintenant. Elle me demande en plus qui je suis..Le meilleur ami d'Effy? D'ailleurs je lui dis sans chercher à lui quoique ce soit d'autre. Je la regarde le regard dur, sans sourire cette fois, lorsqu'elle me dit qu'elle est surprise que je sois le meilleur ami de Effy.

" Oh oui une surprise! " dis-je en soupirant et en laissant échapper une petite sourire. " Satisfaite madame je me la raconte? " rajoutai-je avec un petit sourire espiègle. Je précise au passage que je suis obligé de l'accompagner chez Effy, et sa réponse me satisfait, sauf la main sur l'épaule. Elle pense qu'on a elevé les cochons ensembles ou quoi? On a peut-être une pote en commun mais voilà, ça se termine là. Bon...Elle m'a l'air sympathique quand même alors je regarde la main, sans rien dire de spécial et commence à avancer, traversant le QG des audacieux.

" Effy et Grégory habitent pas trop loin. J'espère pour toi qu'ils n'ont pas décidés de sortir, du moins Effy. Ca serai dommage d'avoir fait tout ce chemin pour rien n'est-ce pas? D'ailleurs pourquoi veux-tu voir Effy ?"
cette fois ce n'est que la curiosité qui parle, mon coté érudit je dirais. Ce n'est pas du tout une interrogatoire ou autre, c'est juste pour parler. D'ailleurs je rajoute doucement " Comment as-tu rencontré Effy ?" C'est juste pour parler, histoire de détendre un peu l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Aimée John
Factionless
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 19
Localisation : Ma zonzon de Sans-Faction~
Lun 6 Nov - 10:41
Je me montrais plutôt envahissante en posant ma main sur son épaule, mais il ne fit aucun commentaire à ce sujet. Tant mieux, je ne voulais pas avoir à nouveau à subir un interrogatoire. Je pensais qu'il serait plus cool en apprenant qu'on avait une amie en commun, mais ça semblait ne lui faire ni chaud ni froid. Le regard qu'il posa sur ma main en disait long. Je suis vraiment un piètre partenaire social, je me demande comment Seth et Effy font pour me trouver intéressante lorsqu'on s'est respectivement rencontré. Bon Seth avait eu un coup de pouce avec mon "caquet de compet", mais pour Effy j'avais eu une chance insolente. Je ne pouvais pas non plus gagner à tous les coups avec un audacieux.

-Désolé, j'voulais pas être envahissante, et j'me la raconte pas !
M'exclamais-je en retirant ma main.

Je croise les bras dans une attitude d'enfant boudeur puis me reprends en ramenant mes mains dans mes poches. Ce n'est pas mon ami, mais encore moins mon ennemi. Rester correcte voilà la meilleure solution.

-Moi, je ne saute pas d'un train en marche pour aller au travail comme certains.
Bougonnais-je en le suivant avec deux pas d'écart.

Je l'admets cette réplique ne volait pas haut, mais c'était la plus correcte et honnête que j'avais en stock. Je l'écoutais en observant leur environnement quotidien, je ne sais pas si j'aurais aimé vivre ici, ça se voyait qu'ils avaient imprégnés les lieux de leur quotidien, mais les derniers événements rendaient juste l'endroit un peu glauque et... froid. Certainement la pierre.

Je relevai sa dernière question et celle-ci fit naître un petit sourire sur mes lèvres sèches. Les jumelles. J'avais accepté de devenir la marraine d'une de ces filles et je me sentais comme obligée de venir la voir dès que l'occasion se présentait, et vu que je n'ai pas de patron étant mon propre PDG, je faisais en sorte de finir mes commandes avant de penser à mes relations sociales. Que c'est dur d'être un membre d'une société après un an d'ermitage.

-Oui vraiment dommage. Je suis venu voir comment sa grossesse avance. Je me suis dit que je pouvais venir lui donner un coup de main de temps en temps. Je veux être sûr que ma filleule et sa sœur ne viennent pas à bout de leur maman.

Ma voix sonnait différemment lorsque je parlai des bébés. C'était une pure source de joie pour moi, j'aurais aimé travailler avec des enfants, je pense, mais je suis une très mauvaise élève, dissipée et effacée, je n'aurais pas su retenir les cours pour devenir enseignante.
Il revenait sur cette histoire rencontre. Bon, je pouvais bien rentrer dans les détails puisqu'il semblait enclin à faire la conversation en m'accompagnant.

-Hum, chez les sincères, quand vous vous y trouviez encore. Je devais voir mon père, en cachette, mais Effy m'a attrapé alors que je traversais le hall, mon sac m'a trahi. Au moment où je croyais qu'elle allait me ramener à la sortie voire m'arrêter, elle a écouté ce que j'avais à dire et m'a même aidé avec... Une autre histoire. C'est une fille bien Effy.

Je me suis laissé emporté par la joie que ce souvenir m'inspire, mais c'est un des rare souvenir heureux que je possède depuis ma fugue.
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Pedrad
Dauntless
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 27/07/2015
Localisation : Nulle-part
Sam 11 Nov - 17:48
La main de Aimée sur mon épaule m'avait rendu perplexe mais je n'avais pas fais de commentaire sur ça car au fond, je m'enfiche un peu. Je l'ai appelé "Madame je me la raconte" juste pour l'embêter et je vois que ça marche. Je lève les yeux au ciel et commence à marcher sans l'attendre et ne ralentis même pas lorsqu'elle fait une petite remarque. Elle a qu'à aller plus vite, je n'y peux rien moi si j'ai l'habitude de marcher vite quand même. Pour changer un peu d'ambiance j'avais commencé à lui parler de Effy et lui avait posé des questions. Je la regarde avec curiosité et surprise.

" Ta filleule? Tu vas être marraine d'une des filles ? Félicitation !" dis-je avec beaucoup d'entrain même si on ne se connaît qu'à peine et que je suis censé être méfiant. Si Effy l'a choisi comme marraine c'est que Aimée doit être une personne cool, du moins c'est ce que je pense. " Elle va bientôt accoucher je crois.."

Je la laisse continuer à parler, elle aurait pu ne dire mais elle me raconte quand même leur rencontre.J 'apprécie.

" Ca m'étonnes pas d'elle. Elle est cool cette fille " dis-je en souriant. Nous continuons d'avancer dans les couloirs des audacieux, j'aurais préféré que les Wanton habitent plus près, c'est pas facile de faire la conversation avec une personne que l'on connaît à peine.

" Désolé pour tout à l'heure...C'est juste que dans ce contexte là..On se méfie pas mal. Je suis sympa comme gars d'habitude!" dis-je d'un air un peu gené. C'est vrai, je suis du genre très sociable même si j'ai un peu changé en grandissant, comme tout le monde je dirais. Je suis quand même une personne qui aime rencontré des gens et qui aime se faire des amis. La guerre et la perte de Marlene, n'a pas changé mon caractère, ils l'ont juste forgé
Revenir en haut Aller en bas
Aimée John
Factionless
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 19
Localisation : Ma zonzon de Sans-Faction~
Lun 13 Nov - 13:10
-Ouaip, merci. Je suis trop impatiente de les voir. Oui, c'est pour ça que je brave le danger pour venir la voir. On dit que les derniers mois sont les plus éprouvants.


Je ne sais pas pourquoi je parle aussi ouvertement avec lui. On ne se connaît pas, mais on peu sentir qu'il n'est pas toujours aussi... Audacieux. Je cale mon pas sur le sien, bien que j'ai toujours deux pas de retard ce qui donne l'impression que je le colle, comme un enfant collerait un adulte en lui posant des questions. Ce n'est tellement pas nous.

Je lui raconte ma rencontre avec Effy et me surprends à ne pas avoir de réserve vis-à-vis de mes révélations. J'aurais pu me taire comme la première fois, mais cette fois-ci, j'ai répondu sans détour. Je donne trop facilement ma confiance.
Son retour sur Effy, me fit sourire. Elle est vraiment quelqu'un de génial, et même avec mon comportement passé, elle a accepté de me pardonner et de renforcer nos liens amicaux. Je vais finir par vouloir devenir Audacieuse à force de les fréquenter d'aussi près, Eric, Effy, Seth et maintenant Uriah. Enfin Uriah, c'est encore à voir, nous parlons maintenant, mais qu'est-ce qui me dit que plus tard des choix ne nous ferons pas choisir des chemins aussi opposés que nos factions respectives ?

Ses excuses me surprennent. Il m'apparaît soudainement comme un garçon et non comme un membre de la faction du feu. Il se montre sociable et me fait la conversation là où il pourrait juste laisser un silence inconfortable nous accompagner jusqu'à l'habitation des Wanton. Je ne sais pas trop quoi lui répondre.

-Ne t''excuses pas, c'était une réaction naturelle et légitime. Comme tu l'as dit, le contexte actuel amène à se méfier de tout le monde.

Je ramène mes mains dans mon dos, bien plus relax qu'au début. Il m'a pas l'air aussi méchant que ce que je pensais, une fois de plus un audacieux me surprend et pas pour m'attaquer ou m'arrêter dans une rue perdue. Je ne savais pas où il m’emmenait, mais ne connaissant pas les lieux aussi bien que lui, je ne pouvais que prier pour qu'il ne joue pas un double jeu.

-Est-ce que ça veut dire que si on n'était pas dans ce même contexte, tu m'aurais plus facilement laissé passer Monsieur le sympathique ?


Cela me semblait être une question légitime et puis c'était une sorte de revanche contre son surnom de "Madame je me la raconte". Je ne me la raconte absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Pedrad
Dauntless
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 27/07/2015
Localisation : Nulle-part
Sam 25 Nov - 13:06
Je me met à sourire lorsque j'entends Aimée dire qu'elle brave tout les danger pour soutenir Effy dans sa grossesse, je veux bien le croire. La preuve est sous mes yeux. Je peux que la croire quand elle dit que les derniers mois sont les plus difficiles, vu que ce genre de chose ne m'arrivera jamais, je suis un homme. Je continue de marcher vite, sentant bien que la pauvre à des diffilcutés pour me suivre mais cela ne m'atteint pas, je continue de marcher bien qu'en ralentissant un minimum par pure courtoisie. Je l'écoute me raconter sa rencontre avec mon amie, mon coté érudit me poussant à être assez curieux. C'est vrai que Effy est une fille cool, je peux que le confirmer, je suis son ami. Cette fille à l'air cool, aussi mais je ne m'avancerai pas trop, j'attends de la connaître davantage avec de faire des affirmations qui peuvent s’avérer être totalement fausses.

Malgré tout, je décide de m'excuser pour mon comportement assez déplacé. C'est vrai que j'ai été un peu dur et ce  n'est pas trop ma personnalité. Sa question en revanche, me fait sourire, est-ce que je l'aurais laissé passé plus facilement dans un autre contexte? Honnêtement je n'en ai aucune idée.

" Je ne sais pas...J'aurais peut-être pu te faire plus facilement confiance, c'est dans ma nature mais... une autre personne aurait pu refuser que tu rentres, de part ta faction. Désolé."
dis-je avec sincière et un petit sourire désolé. C'est vrai que les sans- factions n'ont jamais été les bienvenues chez nous et dans aucune autre faction d'ailleurs, ce que je trouve un peu injuste quand même.

" Ce n'est pas contre toi, on surveille toujours les personnes qui entrent chez les audacieux, c'est un peu comme une meute de loup ici. Si on te connaît pas, on te regarde bizarrement et si on te connaît, t'es notre pote.. C'est plus ou moins ça " dis-je en souriant. Après il y a des personnes beaucoup plus méfiants que ça mais ce n'est pas spécialement mon cas, en général personnellement je suis plutôt avenant comme personne.

" Bon Madame, nous sommes bientôt arriver! " dis-je en regardant de loin, voyant l'appartement des Wanton.
Revenir en haut Aller en bas
Aimée John
Factionless
avatar
Messages : 134
Date d'inscription : 11/08/2015
Age : 19
Localisation : Ma zonzon de Sans-Faction~
Mar 16 Jan - 13:45
Sa réponse m'arrache un sourire nostalgique, ce n'est pas tant ses paroles en elle-même qui me remue, mais la sincérité qui s'en dégage, une sincérité vraie qui n'est pas mué par une éducation ou un code social privant de toute intimité ses citoyens. J'ai presque l'impression d'être avec un ami. Calme Aimée ! le seul am que tu va te faire à se rythme là c'est la porte d'une cellule.

Mais si l'on en revient  ses paroles, il n'a pas tord, le fait de n'être d'aucun faction me retire en quelque sorte mes droits d'être humain dans cette société de castre et de code perpétuel. Je n'ai même plus le droit d'être protégé parce que je suis considéré comme une menace par des groupes qui assurent que tout le monde à sa place au sein de leur système. Quel connerie.

-Ne t'excuses pas pour rien, tu n'es pas parti chercher tout seul que les sans-factions sont des moins que rien, on te l'a appris point barre.

Je ris à gorge d'éployer quand il me résume en très peu de mot leur mode de fonctionnement ; je n'avais jamais pensé aux audacieux comme à une meute de loup ou une garde, mais plus à des fous accro à l'adrénaline et l'endorphine. Pourtant, maintenant qu'il le dit c'est vrai qu'ils veillent tous les un sur les autres, j'ai vu ça lorsqu'ils se sont retrouvé dans le QG d'Evelyn. Ils étaient perdus, mais tous ensemble.

-Ouais une meute de loup accro au saut d'un train en marche au dessus du vide. Répliquai-je en rigolant à nouveau. Désolé, j'veux pas paraître désobligeante, j'rigole c'est tout.

Lors qu'il annonce que nous arrivons bientôt je suis un peu déçue. Bien sûr je suis contente de voir les Wanton, mais j'aurais bien aimé discuter plus longtemps avec Uriah, il a des choses à dire et moi j'en ai à apprendre, aussi bien sur la vie que des autres en générale. Je profite d'un court silence et reprend la parole sans trop réfléchir.

-Je me demande comment aurait été nos vies sans les factions. Enfin, j'veux dire sans cette idée que nous avons tous à suivre un seul chemin et à s'en tenir à un poste d'observation pour le reste de nos vies sans penser aux autres possibilités. Tiens par exemple toi, t'aurais voulu être quoi si le test ne t'avais pas défini comme audacieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Uriah Pedrad
Dauntless
avatar
Messages : 558
Date d'inscription : 27/07/2015
Localisation : Nulle-part
Hier à 14:32
Je ne suis pas le plus chiant des audacieux, certains sont bien pires que moi mais malheureusement, la vie est bien pourri et c'est vrai que les sans-factions ont tendance à être rejeté. Peut-être moins maintenant car la guerre a plus ou moins changé les choses mais il ne faut pas se voiler la face, ils ne sont toujours pas accepté à 100% et ça, tout le monde le sait, même Aimée. Je suis désolé pour elle. Malheureusement, c'est la société qui veut ça, nous on a pas demandé à ce que ça soit comme ça, nous sommes nés avec cette société, point barre, comme elle dit si bien.

Je hausse les épaules d'un air dépité, elle éclate de rire quand je lui parle de meute de loup, pourtant c'est bien les mots qui décrivent les audacieux. Je fronce les sourcils à sa remarque, j'allais me vexer mais je comprend très vite que ce n'est pas méchant alors je me met à rire à mon tour.

" Oui, une meute de loup un peu fous, peut-être oui" dis-je en rigolant, en me rendant compte qu'en effet nous sommes peut-être un peu fou oui mais nous sommes comme ça. Nous arrivons rapidement près de la maison des Wanton, j'ai bien aimé discuté avec Aimée, rencontrer cette jeune femme. C'est une femme très sympa même si au premier abord c'est vrai qu'elle est un peu culottée. Je pense que je pourrais bien m'entendre avec elle. Sa question m'arrache un sourire mi-amusé mi-pensif, c'est une question intéressante, surtout quand on sait que je suis divergent et que par conséquent, je ne me range pas dans une case et depuis un petit moment .

" Moi? Comme aujourd'hui..Je suis moi tout simplement. Un jeune homme de 20 ans...Et je n'aurais changé ça pour rien au monde." dis-je sans rien précisé, en restant le plus flou possible, puis je hausse les épaules, de toute façon je ne risque plus rien. " Je suis divergent, je ne suis jamais entré dans les cases..Audacieux, érudit....altruiste peu importe...Le principal c'est d'être soi-même!" 
Je soupire doucement, on pourrait s'imaginer des tas de vies sans les factions ...Je pense que les factions peuvent être une bonne chose mais sans rejeter pour autant les sans-factions et sans les factions soit aussi strict. 

" Je pense que les choses vont changer pour tout le monde et dans le bon sens...." poursuivis-je sans en dire plus, c'est une discussion sans fin. Je pourrais discuter avec Aimée encore longtemps, je trouve que c'est une femme très intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand les caméléons dansent au clair de lune ... [PV Ewen McDonag / Interdit - 16 ans ]
» La nuit tombe, et quand la nuit tombe la ville change de couleur et de sens. (maks)
» Quand on se trompe de chambre __ 31.05 - 23h14
» [Terminé] Quand on se trompe de partenaire de chambre... [Alice Eldhwen / Lilia Sabishisa]
» vernis satiné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Divergent RPG ::  Les factions  :: Audacieux-
Sauter vers: